• mariloulantieri

S'orienter vers les écoles d'arts supérieures

Mis à jour : 27 juin 2019


Rentrer dans une école d'art d'enseignement supérieur peut s'avérer très difficile. Bien se renseigner, pratiquer pour se découvrir artistiquement et affiner ses envies, sont les clés d'une bonne orientation.

Cet article vous permettra d'identifier les différentes formations, les écoles, les concours ou moyens d'admission.


Notre système français est complexe, c'est pourquoi La Charpente organise chaque début d'année scolaire une réunion d'informations. N'hésitez pas à nous faire savoir si vous voulez être tenu au courant.

De plus nous proposons une "Pré-prépa" pour que les élèves testent leur motivation et expérimentent différents domaines pour se découvrir. Il est possible de se préparer à des concours et de s'entraîner à l’oral en cours particulier.


Les études artistiques ce n'est pas si facile!

Il faut savoir que l'image de l'artiste oisif peut induire en erreur certains jeunes qui pensent voir dans ces filières un terrain d'expression libre et tranquille. Hélas il en est rien, c'est tout l'inverse, ces domaines demandent un investissement personnel intense. Ce n'est pas toujours facile pour les lycéens de réaliser qu'il faut s'y prendre tôt. Il est nécessaire de faire évoluer sa pratique artistique, de la faire passer du stade de loisir à un projet d'avenir. Les (bonnes) écoles supérieures sont exigeantes et demandent aux élèves d'avoir du recul sur leurs productions, un univers qui reflète leurs questionnements, un discours sensé et défendable devant un jury. Il faudra donc être téméraire, créatif, sensible, rigoureux, pendant ce parcours.



Les prépas


On distingue différents types de prépas, privées ou publiques. Les prépas publiques se distinguent en deux catégories l'ancienne MANAA (mise à niveau arts appliqués) qui amène à des formations type BTS ( écoles liées au Ministère de l'éducation ) et les Classes préparatoires qui préparent aux écoles sur concours ( écoles privées, écoles dépendantes du Ministère de la Culture ) .


Lorsque vous prenez le chemin du privé il vous sera difficile revenir dans l'enseignement public dépendant du Ministère de l’Éducation nationale.


Les Prépas publiques


L'ancienne "prépa" publique du Ministère de l’Éducation était la MANAA mais il faut savoir qu'une réforme de la rentrée 2018 l'a fait disparaître ainsi que le BTS et le DMAA pour créer le DNMADE ( diplôme national des métiers d'art et du design en trois ans ) équivalant à une licence, ce qui n'était pas le cas auparavant.

L'ancienne MANAA était une année riche en découvertes des différents domaines des arts appliqués et ainsi éclairait un choix avisé. Cette mise à niveau permettait de repousser la véritable orientation un an plus tard. Ayant disparue, il faut choisir dès maintenant le domaine qui vous intéresse.

Pour information voici les principaux domaines en question :

l'architecture, le graphisme, le design industriel, le stylisme et l'illustration.

Chacun de ces domaines regroupe plusieurs métiers.

En principe la MANAA n'amène pas aux formations de type beaux-arts. Pour l’enseignement des disciplines telles que la sculpture, la peinture, le dessin, la performance (liée aux arts vivants) il faut se tourner vers les Classes Préparatoires publiques et certaines prépas privées.


Les Classes Préparatoires préparent les élèves au concours des écoles d'art dépendantes du Ministère de la Culture, aux écoles d’architecture et écoles privées.

Vous pouvez vous renseigner ici http://www.appea.fr/


Les Prépas privées


Prépa privée ne veut pas dire de mauvaise qualité mais il est vrai qu'elles sont très nombreuses et de niveaux très différents. Certaines ne préparent qu'à leur propre école (comme Penninghen par exemple) et d'autres ont tendance à gonfler leurs effectifs, il faut donc bien se renseigner avant de s'engager. A titre personnel j'aurai tendance à privilégier les classes restreintes, avec un enseignement qui correspond au domaine dans lequel je souhaite évoluer.


Les écoles


Comme dit précédemment, il y plusieurs catégories d'écoles :

- Les écoles publiques dépendantes du Ministère de l’Éducation (à Paris vous pouvez trouver Olivier de Serre, Estienne, Boule, Renoir, Duperré)

- Les écoles publiques dépendantes du Ministère de la Culture (les ateliers Saint Sabin, les Arts Décoratifs, les Beaux Arts)

- Les écoles privés (Camondo, Penninghen, ECV, etc...)

- Les écoles à l'étranger


LES ÉCOLES PUBLIQUES DU MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION


Ces écoles ont une démarche souvent plus professionnalisante, après le Bac vous pouvez candidater pour une DNMADE sur Parcoursup. Tout les domaines cités plus haut sont proposés en fonction des écoles. Il vous faudra un très bon dossier scolaire pour être admis.


LES ÉCOLES PUBLIQUES DU MINISTÈRE DE LA CULTURE


Si l'on devait comparer un peu grossièrement les Arts Déco, les Ateliers Saint Sabin avec les DNMADE, je dirai que l'enseignement y est plus ouvert, moins scolaire, demandant une certaine maturité et autonomie.

On y rentre sur concours ou par équivalence avec un portfolio.


LES ÉCOLES PRIVÉES


A l'instar des Prépas privées, les écoles privées ont des niveaux très différents, elles peuvent se démarquer par des enseignements singuliers de qualité. L'admission peut se faire par concours, entretiens avec portfolio, chaque école fonctionne différemment.


LES ÉCOLES A L'ÉTRANGER


Il est souvent nécessaire de se présenter à ces écoles après avoir fait quelques années en amont pour avoir eu le temps de développer une approche singulière. Les étudiants français sont très présents dans les écoles européennes. Cela peut être un chemin intéressant pour développer une carrière à l'international. Toutefois, l'aventure peut s'avérer onéreuse, certaines écoles sont chères et le coup du logement fluctue en fonction des pays.


La Charpente a produit une liste des écoles supérieures d'art triées par domaine et par statut, elle est distribuée lors de la réunion d'informations qui a lieu en début d'année scolaire.



  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon

Instagram

  • White Pinterest Icon

Pinterest

  • Blanc Vimeo Icône

Vimeo

Facebook

La Charpente, Galerie École d'art a été fondée en octobre 2001 par Aude Lantieri et dirigée aujourd'hui par sa fille Marilou Lantieri.

L'école a pris place à Saint-Mandé dans l'ancienne serrurerie Métivet, construite en 1904. Trois générations de serruriers s'y sont succédées "de père en fils", aujourd'hui la filiation continue mais cette fois "de mère en fille".

"Charpentes en Fer", atelier de serrurerie Métivet, début du XX ème siècle

Tout est encore là : l'établi de sept mètres, la forge et sa soufflerie, l'enclume et la belle clef en fer forgé qui servait d'enseigne.

ll y eut, paraît-il, jusqu’à 40 ouvriers envoyés sur les chantiers environnants pour mettre en place les charpentes façonnées dans l’atelier. L'inscription "CHARPENTES EN FER" peinte au dessus du portail a été remplacée par "LA CHARPENTE".

 

L'atelier possède une verrière zénithale appréciable pour les activités artistiques. Nous y proposons des cours et des stages aux amateurs grands et petits.

L’ancienne boutique s’est transformée en galerie. Une dizaine d'expositions y est présentée chaque année. 

La galerie accueille également le cours de bande dessinée et permet à des tiers d’avoir un bel espace pour pratiquer leurs activités.

En 2004, la Charpente a continué ses activités sous la forme associative.

Sarah Khireddine en est la présidente, Annabelle Vaillant la trésorière et Paul Marchesseau le secrétaire.

Depuis Janvier 2008, l'association est agréée "Jeunesse et Education populaire" par le département du Val-de-Marne.

HISTOIRE DE LA CHARPENTE

De la serrurerie "Charpentes en Fer" à l’école d’art